Surveillance des applications ODP.NET

.NET

Pour les développeurs et les équipes d'exploitation qui créent et gèrent des applications avec ODP.NET (versions 10, 11 et 12), la plateforme AppDynamics fournit une solution complète pour surveiller et gérer les performances de vos applications .NET. Réputées pour leur rapidité d'installation et l'évolutivité inégalée de leur architecture, les solutions AppDynamics vous permettent de déployer vos applications avec plus de rapidité et de confiance.

Framework ODP.NET

ODP.NET (qui est l'abréviation de « Oracle Data Provider for .NET ») appartient à la famille du framework ADO.NET de Microsoft. Son outil OCI (Oracle Caller Interface) accède directement à une installation d'Oracle Database de la même manière que les fournisseurs de données .NET accèdent à Microsoft SQL Server. Il permet également aux développeurs d'exploiter les fonctions avancées d'Oracle Database, telles que Real Application Clusters, différents protocoles de sécurité et XML DB. La dernière version d'ODP.NET contient plusieurs fonctions avancées, notamment des types de données booléennes PL/SQL natifs, une prise en charge des colonnes d'identité, Transaction Guard et une prise en charge des bases de données de conteneur multilocataires.

Diagramme de l'application

Dans cet exemple, AppDynamics détecte automatiquement un niveau ASP.NET et deux backends. Le niveau Home appelle deux fois la base de données du backend ADO.NET. Le diagramme représente les communications par le nombre d'appels moyen qu'un niveau effectue par minute pour deux appels ADO.NET et le temps de réponse moyen.

Instantanés de transactions

AppDynamics prend des instantanés des transactions contenant des données de diagnostic afin que vous puissiez analyser et résoudre rapidement tout problème avec le backend Oracle ODP.NET et d'autres types de transactions commerciales.

Graphique d'appels

Examinez de près un instantané de transaction en affichant le graphique d'appels des transactions du backend Oracle ODP.NET. Le graphique d'appels affiche le minutage de la séquence d'exécution du code, afin que vous puissiez identifier les méthodes posant des problèmes. Dans cet exemple, la méthode Oracle.DataAccess.Client.OracleConnection:Open nécessite 63 686 ms, soit 99,9 % du temps nécessaire pour un appel du backend Oracle ODP.NET. Il s'affiche en rouge lorsqu'une erreur s'est produite pendant l'exécution de cette méthode. Cliquez sur l'onglet SQL Calls dans le graphique d'appels. Il indique la requête exécutée, le type de requête, sa fréquence d'exécution, son temps d'exécution moyen, etc.

Tableau de bord Bases de données (Databases)

Les appels du backend Oracle ODP.NET sont détectés sous Databases. Cette section décrit le type d'appel, le nombre d'appels/min, le temps de réponse, etc. Cet exemple illustre un appel du backend Oracle ODP.NET affichant 28 046 appels/min et un temps de réponse d'1 ms. Cliquez deux fois sur l'appel du backend Oracle ODP.NET pour ouvrir son tableau de bord. Ce dernier affiche le diagramme de l'appel du backend Oracle ODP.NET.

Performances du backend Oracle ODP.NET

AppDynamics collecte les mesures des performances du backend (ici Oracle ODP.NET). Utilisez le navigateur de mesures pour créer des graphiques de statistiques critiques. Le graphique ci-contre affiche le nombre d'appels par minute (vert) et l'heure de réponse moyenne (bleu).