Université de Washington

La meilleure école de médecine surveille des applications critiques grâce à AppDynamics

La division Biomedical Informatics de l'école de médecine de l'Université de Washington située à Saint-Louis répond aux besoins des chercheurs de l'une des plus prestigieuses écoles de médecine du pays. Ses applications permettent d'accéder à des millions de dossiers de patients d'hôpitaux affiliés, ainsi qu'à des données sur des échantillons de tissus, des études cliniques et des patients en dehors du réseau de l'université. Ces données doivent être disponibles instantanément afin de répondre aux besoins des programmes intensifs de recherche sur le cancer.

Défi : anticiper les défis de performance sans accéder aux données sensibles

L'une des applications les plus essentielles de l'université était un référentiel électronique qui comprenait 5,5 millions d'enregistrements de données sur les patients de plusieurs hôpitaux affiliés. Des chercheurs de l'Université de Washington, soutenus financièrement par le National Institute of Health and National Cancer Institute, utilisaient cette application afin d'identifier les dossiers de patients dans le cadre de leurs travaux de recherche. Pour ces chercheurs, la performance et la disponibilité de l'application étaient capitales et un recueil de données plus rapide permettait de consacrer plus de temps aux recherches et éventuellement de sauver des vies.

Bijoy George, responsable du programme Biomedical Informatics de l'Université de Washington de Saint Louis, était responsable de la disponibilité de nombreuses applications dans la division Biomedical Informatics, et notamment de l'application de référentiel de données cliniques. L'équipe de développement qui créait et assurait la maintenance de ces applications n'avait pas accès aux données confidentielles des patients qu'ils géraient. En d'autres termes, leur environnement d'assurance qualité ne pouvait pas estimer la charge de l'application en production, ce qui limitait leur capacité à anticiper les problèmes de performance.

« L'application fonctionnait bien, puis tout à coup, le chargement d'une page prenait plus d'une minute », explique M. George. « Comme les développeurs ne disposaient pas d'un volume important de données, ils ne pouvaient pas reproduire certains problèmes de performance. »

Des exceptions de performance identifiées de manière anticipée grâce à AppDynamics

Peu de temps après le déploiement de la plateforme de gestion des performances applicatives (APM) AppDynamics, M. George a réussi à trouver le goulot d'étranglement que son équipe cherchait depuis longtemps. En analysant le chemin d'accès aux transactions commerciales clés de l'application, il a pu constater que le temps perdu correspondait à un appel de base de données lent. Il a transmis cette information à l'équipe de développement.

Lorsqu'ils ont découvert l'analyse de la pile d'appels, les programmeurs ont compris instantanément la situation et ont pu résoudre un problème en suspens depuis longtemps.

« Lorsqu'ils l'ont découvert, les programmeurs ont compris instantanément le problème et ont pu le résoudre. » La page qui mettait plusieurs minutes à s'afficher se chargeait en quelques secondes. « Sans AppDynamics, je doute que nous ayons identifié le problème à l'heure actuelle. »

Ce que M. George préfère dans la solution d'APM AppDynamics est la fonctionnalité d'alertes intégrées. « J'ai mis en place un suivi d'exceptions et l'outil m'informe immédiatement en cas de problème », explique-t-il. « Des exceptions de mémoire insuffisante se produisent généralement lorsqu'un nouvel utilisateur tente d'effectuer une action avec de mauvais paramètres de recherche. Avec des millions de dossiers de patients dans la base de données, une chaîne de mauvaises recherches peut entraîner de graves problèmes. » Grâce aux alertes, M. George a pu identifier d'éventuels problèmes de performance avant qu'ils ne surviennent.

L'université de Washington a également aimé sa capacité à fournir des détails précis sur l'exécution d'une transaction commerciale. En effet, elle a permis à M. George d'identifier rapidement un problème de performance jusqu'au niveau de la classe et de la méthode. « Sans la plateforme AppDynamics, il est difficile de savoir ce que la méthode fait à moins d'être soi-même programmeur. Mais avec AppDynamics, nous savons quelle méthode prend le plus de temps et nous pouvons accéder aux détails. C'est vraiment utile pour déceler les problèmes. »

Temps de réponse réduit de semaines en minutes

Avant AppDynamics, l'équipe de M. George pouvait passer des jours voire des semaines sur des problèmes de performance délicats. Grâce à la solution d'APM AppDynamics, il suffit de quelques minutes désormais pour trouver la cause profonde.

La solution AppDynamics a apporté à M. George et son équipe de l'Université de Washington un niveau élevé de visibilité sur leurs applications informatiques, ainsi que des détails au niveau de la méthode sur les problèmes de performance. La combinaison des alertes et des diagnostics approfondis a permis à l'équipe de M. George de répondre rapidement aux problèmes.

Grâce à AppDynamics, nous savons quelle méthode prend le plus de temps et nous pouvons accéder aux détails. C'est vraiment utile pour déceler les problèmes.

Grâce à la plateforme AppDynamics, M. George et son équipe ont pu garantir aux médecins et chercheurs travaillant sur des projets importants l'accès le plus rapide possible aux données dont ils avaient besoin.

« Nous ne perdons plus de temps en réunion et au téléphone pour tenter d'identifier les problèmes applicatifs », conclut M. George. « Nous sommes très reconnaissants envers AppDynamics. »